Visite l’Exposition « Corps et âme » au Petit Palais

Crucifixion_-_George_Desvallieres_1950 Visite l’Exposition « Corps et âme » au Petit Palais

George Desvallières, « Corps et âme », Petit Palais

Artiste : George Desvallières
Thème : « Corps et âme »
Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Avenue Winston Churchill , 75008 Paris | 01 53 43 40 00
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. | Tarif : 10 Euros
Fermeture des caisses à 17h fermeture des salles à partir de 17h45.

La première rétrospective consacrée au peintre George Desvallières (1861-1950), réunissant 90 oeuvres (peintures, dessins, vitraux, tapisserie…) issues de musées français et de collections privées, alors que paraît le catalogue raisonné de son oeuvre complet sous la direction de Catherine Ambroselli de Bayser. Homme d’engagements et de combats, George Desvallières est une personnalité hors norme qui nous replonge dans l’univers créatif de l’entre deux-guerres. Son style puissant s’incarne dans les figures d’une antiquité héroïque puis dans l’expression profonde d’une foi attisée par l’épreuve de la guerre 1914-1918.

Peintre profane à ses débuts placés sous le parrainage de Gustave Moreau, son engagement dans la fondation du Salon d’automne, inauguré en 1903 au Petit Palais, marque un tournant dans sa carrière. Ce salon y accueillera les avant-gardes du fauvisme puis du cubisme que George Desvallières défendra face au déchainement de la critique.
La maturité venue, l’artiste retrouve la foi et défend avec Georges Rouault un christianisme militant et social étayé par la forte personnalité de Léon Bloy. Chef de bataillon durant la Grande Guerre, il sera l’un des premiers artistes, au retour du front, à mettre en image l’expérience inouïe des combats. Ses quêtes spirituelles attisées par son vécu douloureux de la guerre en font l’un des plus actifs défenseurs du renouveau de l’art sacré, formant aux côtés de Maurice Denis une jeune génération d’artistes chrétiens.
Entre le corps et l’esprit, le charnel et le spirituel. un dispositif vidéo évoque les grands décors religieux et commémoratifs restés in situ, de Paris à Douaumont. Isabelle Collet, conservateur en chef au Petit Palais, commissaire. Catherine Ambroselli de Bayser, conseiller scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *