Dimanche 26 Janvier 2020 à 17h00 Exposition « Notre-Dame des Sans-abris » à Adveniat 75008 Paris

Invitation-Expo-ND-EXIL-1 Dimanche 26 Janvier 2020 à 17h00 Exposition « Notre-Dame des Sans-abris » à Adveniat 75008 Paris

« Notre-Dame des Sans-abris » est une oeuvre collective des sans-abris de Chartres. L’oeuvre a été exposée à la Cathédrale de Chartres.ND-sqns-abris-Chartres Réunion Etoile du Berger : Adoration & Témoignage

Ils sont venus travailler dans l’atelier Saint Joseph depuis le début de cette année 2019. Leur oeuvre est inspirée du tableau « La fuite en Egypte » de Sandro Botticelli de l’époque Renaissance, car la Sainte Famille y représente la situation des sans-abris d’aujourd’hui par sa métaphore. Les artistes sans abris de l’atelier Saint Joseph ont nommé leur oeuvre collective comme « Notre-Dame des Sans-abris » afin de remercier à la Sainte Famille qui est venue à leur aide dans la rue.

Cette oeuvre a été réalisée par l’artiste Eden Jung-Wook Park et l’atelier Saint Joseph qu’il dirige depuis sa création au début de cette année 2019 dans le cadre des activités de la conférence Saint Joseph consolateur des malheureux qui fait partie de la conférence Saint Vincent de Paul de Chartres. Les artistes de l’atelier ont travaillé en technique de collage des papiers de couleur préparés par eux-mêmes. Le dessin réalisé par Eden Jung-Wook Park symbolise la situation des sans-abris, notamment par l’image de Saint Joseph. La scène montre la visite de Sainte Marie et l’enfant Jésus à l’atelier Saint Joseph de Chartres. Les noms des artistes se figurent à gauche. La cathédrale de Chartres apparaît au fond derrière du jardin qui préfigure le paradis. L’œuvre a été bénie par l’Eglise et déposée devant l’autel de la cathédrale pendant la messe de la journée de la Pauvreté consigné par le pape François. Nous avons actuellement deux bénévoles qui aident chaque semaine les sans-abris. Céline vient avec sa fille âgée de 9 mois, Jacintha conçue pendant le pèlerinage à Fatima lors de canonisation de Jacintha, une bergère qui a vu l’apparition de Sainte Marie et Bernadet, une paroissienne élégante avec beaucoup de sagesse.

Nos amis sans-abris n’étaient pas croyants, mais aujourd’hui ils prient tout modestement en commençant leur travail dans l’atelier afin de préparer leur chemin vers l’amour. Les artistes sont Etienne, réfugié guinéen, Aimad, réfugié algérien décédé récemment, Julien et Maëlle, un jeune couple qui attendent un bébé au nom de Malli et les autres, Sébastien, Jonathan, David, Donatien. Ils puissent croire en amour par la grâce du Seigneur Jésus Christ et Sa mère Sainte Marie. L’amour est ainsi le chemin, la vérité et la vie. Leur oeuvre a été exposée à la crèche de la cathédrale de Chartres pendant le Noël 2019. C’était un petit miracle à Chartres.

Les artistes sans-abris seront présents à l’exposition. Des feuilles de don pour l’atelier Saint Joseph sous l’égide de conférence Saint Vincent de Paul  seront aussi prêts pour vos dons de charité.

Un article est publié dans le journal l’Echo Républicain le 3 décembre sur l’atelier St. Joseph. Notre-Dame-des-Sans-abris-Chartres-2019-Noel-2 Accueil

« Les Sans-abris sont invités à créer » : « L’artiste chartrain Eden Jung-Wook Park invite les sans-abri à venir découvrir l’art, chaque mardi après-midi, dans le cadre de l’atelier Saint-Joseph. Émanation de la société de Saint-Vincent de Paul, l’atelier Saint-Joseph a été créé par un bénévole de l’association, l’artiste chartrain Eden Jung-Wook Park. Il fait découvrir l’art à des sans-abri. Chaque semaine, ils y sont initiés grâce à ses interventions artistiques. « Depuis quelques mois, j’invite les sans-abri dans une petite salle, la salle Fulbert du rectorat de la cathédrale », explique l’artiste. Des cartes postales réalisées à partir de dessins. Je les retrouve chaque mardi, de 14 à 16 heures, autour de l’atelier de dessin que nous avons appelé atelier Saint-Joseph ». Dans cet atelier créatif, l’artiste encadre les sans-abri dans la création de cartes postales, réalisées à partir de leurs dessins. Ces cartes postales sont ensuite mises en vente dans une boulangerie située à côté de la mairie de Chartres. « Les bénéfices réalisés grâce à cette vente sont distribués aux sans-abri travaillant dans l’atelier. Nous avons déjà vendu cent cartes postales », précise Eden Jung-Wook Park. « Les plus fidèles de notre atelier sont un couple de jeunes sans-abri, une femme enceinte, un réfugié guinéen et deux autres sans-abri plus âgés », ajoute Eden Jung-Wook Park, qui fait actuellement travailler ses élèves sur le tableau La Sainte Famille, de Sandro Botticelli. »

• publié le 3 décembre 2019 par Basem Shalabi dans L’Echo Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.