Article

Les soldats et la Sainte Tunique

tunique-argenteuil_article_large Les papillons

 

Bonjour mes frères et sœurs,

La semaine sainte de Pâques était très intense, pleine de grâces et de mystère pascal. Comment s’est-il passée votre fête de Pâques ?

J’ai passé le jour férié de lundi à Argenteuil près de Paris avec un petit groupe de l’Etoile du Berger. Il y avait une messe solennelle à l’occasion de l’ostension de la Sainte Tunique à la basilique Saint-Denis. Chaque cinquantième année, la tunique que Jésus a portée sur son chemin de croix est exposée au public pour la vénération libre. Quelle belle occasion pour les Pâques.

Nous avons découvert une foule incroyable devant la basilique à la fin de la matinée. Une longue queue des pèlerins s’est étendue presque dans toutes les rues de la ville. Cela m’a rappelé du verset concernant Saint Thomas qui a mis son doigt dans la plaie du corps de Jésus pour vérifier la preuve de sa résurrection. Jésus a dit :

« Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru! » (Jean 20:29)

C’était très touchant d’écouter le chant des pèlerins et la rencontre inattendue d’une amie perdue de l’Etoile du Berger depuis quelques mois, qui a fait son parcours de plus d’une demi-journée de prière sur un péniche depuis Paris pour venir voir la Sainte Tunique. J’étais impressionné aussi par les jeunes prêtres et les religieuses, venus de partout en France, qui ont fait leur voyage pour le jour de congé, et les orthodoxes très pieux devant la basilique. Quel spectacle rare de la foi chrétienne. Je vous recommande vivement de visiter la basilique Saint-Denis à Argenteuil avant la fin de l’ostension, le 10 avril. La bénédiction du Seigneur me semble assurée pour ce pèlerinage.

Je vous raconte aujourd’hui quelques messages du Seigneur que j’ai eus pendant la messe pascale du dimanche dernier.

J’ai demandé au Seigneur s’il n’y a pas de remède pour les blessures de l’âme quand on rencontre le mépris mondain des frères et sœurs au repas du Seigneur. Jésus nous a bien donné un commandement nouveau :

« Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.(Jean 13:34) »

Mais nous sommes quelque fois dans le mépris de l’ignorance plutôt que dans l’amour fraternel en partageant le pain du Seigneur ensemble dans l’église. Il semble que nous les hommes affaiblis par la jalousie et par le désir du pouvoir n’ont aucune remède en urgence devant une telle agressivité entre les invités au repas du Seigneur. Les fidèles se disputent souvent pour avoir un peu plus de privilège malgré leur foi tout comme les soldats qui ont joué sur la Sainte Tunique en bas de la croix de Jésus. Quelle serait la remède juste de Jésus pour cela ?

J’ai eu la réponse du Seigneur dans la méditation  :

« Regarde le verre rempli d’eau sale. Si tu y trempes une pierre précieuse, elle perd toute sa couleur et sa lumière. Si tu y trempes un fruit délicieux, il perd son goût et son parfum. Seule l’eau transparente pure peut faire briller les belles choses lumineuses et purifier le goût. Regarde l’état d’âme d’abord avant de parler ou de faire quelque chose avec ton frère ou ta sœur. Attend d’abord que le Seigneur nettoie leur âme par ta prière. Commence toujours par la prière dans le silence avant de parler aux autres. »

« Regarde les bougies. Il y a plusieurs formes, plusieurs couleurs, plusieurs parfums pour les tiges. Mais tu n’allumes pas les bougies pour regarder les bougies, mais pour regarder leur flamme et l’image qu’elle éclaire. Dieu ne regarde pas les bougies mais les flammes et les flammes sont tous pareilles. Si tu es chrétien, tu ne regardes pas l’apparence de tes frères et sœurs mais, leur âme et son esprit éclairé. Ne regarde pas vers le bas, mais regarde vers le haut. C’est l’âme qui compte dans l’église. »

« Regarde les papillons. Ils ont les ailes différentes de couleur et de forme, mais ils sont tous des papillons. Les oiseux, les fleurs, les arbres sont pareils. C’est la diversité de la couleur et de forme qui crée la beauté dans la nature. Les hommes sont également pareils. C’est par la diversité de couleur et de forme que l’humanité prenne sa beauté comme la nature. C’est ainsi que l’univers a été créé dès le début. »

 

Soyez béni(e)s tous et joyeuse Pâques.
Eden

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *