Article

Le Seigneur nous guide à chaque pas de notre vie.

20160526_121310 Le Seigneur nous guide à chaque pas de notre vie.
Les oliviers, Sanctuaire du padré Pio, San Giovanni Rotondo/ EDB © 2016

 

Bonjour mes frères et sœurs,

Cela fait longtemps que j’étais absent sur ce blog. J’étais en pèlerinage en Italie avec l’Etoile du Berger pendant 9 jours. J’étais parti avec un des participants sur le même trajet l’année dernière. Il a voulu découvrir le sanctuaire du Padré Pio et sa spiritualité. J’y ai ajouté Monte Sant-Angelo l’année dernière, car elle était le lieu de la retraite personnelle de Padré Pio et j’ai insisté sur le détour à Assise cette année dans le programme, parce que Saint François et le Padré Pio sont étroitement lié par les stigmates de Jésus dans leur spiritualité. Le Seigneur a ainsi préparé le chemin de ce pèlerinage déjà l’année dernière par notre amitié. La spiritualité de Saint François m’a influencé profondément tout au long de cette année.

Nous étions huit pèlerins pour cette année et nous avons tous convaincu que l’Esprit Saint était tout le temps avec nous. Le temps était toujours beau et chaleureux avec le soleil comme Jésus, mais frais et paisible avec la brise dans l’ombre comme Marie, idéal pour marcher longtemps. Plupart des participants ont économisé leurs salaires pour venir à ce pèlerinage et c’était aussi leurs jours de congé annuel comme offrande à l’amour du Seigneur. Nous étions tous très heureux de pouvoir vivre ce pèlerinage ensemble avec notre dévotion personnelle au Seigneur Jésus et à Marie, sa mère. Dieu est amour. Son mystère et sa vérité sont vraiment dans son amour.

Nous avons prié tous ensemble la neuvaine du chapelet de la miséricorde divine chaque matin avant de sortir depuis notre premier jour d’arrivée à Rome. Nous avons fait aussi le chemin de croix ensemble sur la colline de San Giovanni Rotondo à genoux en chantant en araméen, la langue du Seigneur Jésus grâce à notre amie de la communauté chaldéenne. Nous avons visité Rome, Assise, San Giovanni Rotondo, Pietrelcina, San Matteo in Lamis, Monte Sant-Angelo et exceptionnellement Pulsano à notre surprise finale.

J’ai dédié mon premier livre de témoignage romancé au frère franciscain Mario, le moine bibliothécaire du monastère San Matteo in Lamis. Le Seigneur m’avait donné un message pour ce livre il y a quatre ans devant la relique de l’apôtre Saint Matthieu au monastère San Matteo in Lamis quand je l’avais visité tout seul après l’écroulement catastrophique de ma vie.

« Tu écriras un livre qui raconte ta conversion comme témoignage et tu reviendras ici devant la relique de l’apôtre Saint Matthieu avec les pèlerins et tu donneras ton livre à ce monastère. »

 

J’ai suivi ses paroles et j’ai finalement accompli ma mission en revenant devant la relique du Saint Matthieu à ce monastère avec mon livre écrit et les pèlerins. C’était un moment émouvant après quatre ans de travail personnel avec l’inspiration de l’archange Saint-Michel qui m’a aidé à me convertir avec ses mystères. Une partie de cette histoire est racontée dans mon livre qui sera publié au mois de juin cette année à Paris. La beauté de la vie se révèle ainsi par l’Esprit Saint et elle a été créée par Dieu. Cela m’a donné une certitude que le Seigneur est bien présent dans ma vie humble. En récompense de ma mission accomplie, le Seigneur m’a accordé un miracle merveilleux quelques jours après par le frère bénédictin Efrem qui nous a invité au monastère Santa Maria di Pulsano près de Monte Sant-Angelo.

Pulsano était un endroit isolé, 8 km de la ville, au milieu de la montagne rocailleuse déserte. Luciano, mon cher ami italien de San Giovanni Rotondo qui m’a logé il y a quatre ans en me donnant son témoignage passionnant chaque soir, a voulu nous faire découvrir ce monastère historiquement très important. Nous avons raté le RDV à l’accueil de l’hôtel à Monte Sant-Angelo même s’il était venu nous chercher avec sa voiture en abandonnant son travail. Il s’est excusé finalement au téléphone et reparti pour son travail à San Giovanni Rotondo, situé 20 km de loin. Nous n’avions pas eu de moyen d’y aller par nous-même sauf le taxi qui nous coûterait très cher pour aller retour. J’ai prié au Seigneur qu’il nous accorde un miracle en retournant dans la grotte de l’archange Saint-Michel par l’inspiration du Seigneur. Je me suis agenouillé devant le Saint Sacrement dans une petite chapelle de la grotte et j’ai demandé son faveur.

Dieu m’a répondu favorablement sans tarder. Il a touché le frère Efrem du monastère par l’Esprit Saint en même temps à Pulsano et ce moine d’origine syriaque, qui parle parfaitement français comme par providence, a pris sa voiture sans savoir vraiment la raison réelle de sa conduite, mais uniquement en obéissant l’inspiration du Seigneur pour venir nous chercher à Monte Sant-Angelo devant le sanctuaire. Le prêtre responsable de la grotte a été averti pour cela par le frère Efrem à sa grande surprise. Les prêtres, les sœurs, les employés de la boutique et aussi une dame habitante du village qui nous a guidé vers le prêtre comme par hasard, tous le monde ont été impressionnés par ce miracle. Ils étaient tous unanimement curieux de savoir comment le frère Efrem a pu décider de courir 8 km en prenant sa voiture uniquement pour venir prendre les totales inconnus sans savoir le motif de la visite. Ils ont senti la force de l’Esprit Saint par cet événement. Nous sommes tous allé prier dans une belle chapelle dédiée à Marie à côté pour remercier au Seigneur et à Marie qui a certainement intercédé en notre faveur.

Il nous a conduit au monastère où encore beaucoup de nouvelles surprises nous attendaient. C’était le jour des pèlerins pour l’association des voitures de collection au monastère. Ils nous ont invité au repas royale de chef cuisinier à la table VIP même si nous étions tous totalement des inconnus pour eux. C’était grâce à l’invitation du frère Efrem, mais nous étions convaincu que c’était le Seigneur Jésus qui nous a invité ainsi. Nous étions considérés comme des envoyés du Seigneur par frère Efrem à notre grand bonheur. Nous lui remercions infiniment pour sa fraternité chrétienne ! Nous sommes par suite allé prier ensemble dans la chapelle du 12 ème siècle, bâtie dans la grotte sur la falaise magnifique et nous avons participé aussi à l’office des nones chanté en italien dans une autre petite chapelle réservée aux moines et aux oblats. Nous avons discuté sur l’apocalypse et l’avenir de la France. Il m’a fait un cadeau d’une collection de quatre volumes des écrits de Padré Pio. Les livres de la bibliothèque n’étaient jamais sortis de la bibliothèque, mais il m’a fait une exception sans se poser la question. Le Seigneur me l’a déjà prédit sur ce cadeau du Padré Pio quand j’étais en train de prier dans la grotte de l’archange Michel. Quel miracle exceptionnel pour nous les pèlerins au dernier jour du pèlerinage !

Nous étions tous bénis et ce voyage sera ancré dans notre cœur pendant très longtemps. C’était tout comme le jour de la visite à Pietrelcina, le village natale du Padré Pio. Nous étions arrivés dans ce petit village le jour de son anniversaire par pur hasard. Quand nous étions arrivé à l’entrée du village en taxi, nous avons entendu plusieurs feux d’artifice comme si le village accueillait notre visite, mais c’était le signale de la fête d’anniversaire du Padré Pio. Tous les moments du pèlerinage étaient ainsi presque toujours des belles surprises inoubliables du Seigneur Jésus.

A Assise, la ville de Saint François et Sainte Claire, son amie spirituelle, le Seigneur nous a envoyé par providence un écrivain érudit qui parlait français couramment, appelé Joseph, qui nous a guidé tous les endroits historiques et secrets de Saint François par sa dévotion très pieuse. Nous l’avons rencontré la veille dans le chemin de la promenade au retour de la chapelle San Damiano. Il nous a fait un service de guide gratuit par sa mission en nous offrant même des bouteilles d’eau minéral à tous. Il le faisait comme son métier principal depuis son séjour à Jérusalem, mais pour nous, il l’a offert plutôt comme service fraternel et amical. Beaucoup de chose nous a été donné gratuitement en fin du compte pendant ce pèlerinage grâce à Dieu.

Nous avons rendu grâce au Seigneur en chantant et par les prières. Gloire au Seigneur et un grand merci au Seigneur Jésus et à Marie, notre mère !

Amen,
Eden

4 commentaires sur “Le Seigneur nous guide à chaque pas de notre vie.

  1. « Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous »
    Paul Eluard
    Rendez-vous avec le Seigneur à chacun de vos pas dans une belle lumière baignée par l’amour bienveillant du Christ, merci Eden pour ce magnifique partage !

    Dans cette même lumière j’ai lu le livre extraordinaire de Jean Luc Leguay « Le maître de lumière », qui est une histoire vraie qui raconte la rencontre d’un moine franciscain en Italie avec Jean Luc et il l’initie à l’enluminure. Depuis cette expérience divine ,son parcours de créations est composé de très belles oeuvres lumineuses qui sont à découvrir!

    http://www.enlumineur.fr/6_7.php

  2. Merci Elisabeth. C’est beau, cette parole poétique : « Il n’y a que des rendez-vous ». Je vais lire le livre de Jean Luc Leguay sur le sujet intéressant d’enluminure. Les moines franciscains me semblent avoir un univers de spiritualité très simple et belle comme les vers de Dante ainsi que comme la campagne magnifique d’Assise. Soyez bénie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *