Frère sud coréen Vianney Kim, « La vénération envers la Vierge Marie »

Vianney Kim, aujourd’hui jeune frère assomptionniste coréen, pratiquait il y a quelques années une autre confession chrétienne et était très engagé en Corée su Sud. Il s’est converti au catholicisme et accompagne actuellement un groupe de réflexion théologique sur la Vierge Marie à la Chapelle Notre Dame des Anges à Paris.  Quelle était la motivation personnelle de sa conversion et sur quelle théologie, sur quelles paroles d’Evangile s’appuie-t-il pour parler de Marie ? Voilà l’essentiel de son témoignage.

Commentaire du frère Vianney Kim :

Je partage avec vous quelques notes que j’ai écrit sur mon partage de dimanche à l’auberge de jeunesse Adveniat. Si vous pouvez me donner quelques conseils …. ce serait bien pour que je puisse améliorer … ^^ Merci !

cordialement,

Vianney Kim a,a.

La vénération envers la Vierge Marie

Problématique

La vénération envers la Vierge Marie est-elle nécessaire dans la foi chrétienne ? La dévotion mariale nous détourne t-elle de J.C ? (Jean Paul II, Don et mystère), notre question centrale ….

Difficultés :

  1. Du côté catholique : exemples extrêmes dans le mouvement marial : référence (p. 145, Groupe des dombes)
  2. Du côté protestant : un certain rejet concernant la vénération envers Marie et la mariologie / la critique de Karl Barth (p. 64, Groupe des dombes)
  3. Certains thèmes ou doctrines sont extrêmement polémiques comme médiatrice, corédemptorice, coopération, la virginité perpétuelle, les dogmes de l’Eglise Catholique dans le dialogues œcuméniques et même à l’intérieur de l’Eglise Catholique (ex. l’histoire du Concile Vatican II)

Dei Verbum, l’Ecriture comme l’âme de la théologie donc, il faudrait partir de l’Ecriture …….

Luc 1, 26-38

Commentaire

1)       « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »

–    la disponibilité et l’obéissance de Marie, l’acte de foi suprême

–    le oui de Marie dans sa liberté totale

–    Marie représente toute l’humanité. (chez les pères de l’Eglise)

–    Par sa foi, comme une réponse libre, l’œuvre du salut advienne dans le genre humain.

2)      L’amour et la vénération envers Marie est juste et nécessaire. Et « la vénération de Marie est la voie la plus sûre pour nous rapprocher du Christ. » (Balthasar)

– Marie a obéit à la volonté du Seigneur depuis l’Annonciation jusqu’à la mort de son Fils unique sur la croix. Sa vie toute entière nous montre une disponibilité radicale pour le projet de Dieu.

– La vie de Marie nous montre Celui qui est le chemin, la vérité et la vie ; elle nous tourne vers Celui qui nous montre le vrai visage de Dieu et qui a obéi jusqu’au bout à la volonté de Dieu : Jésus Christ. Marie ne garde pas dans ses bras ceux qui viennent vers elle mais elle nous conduit vers son Fils.

3)  La vénération envers la Mère de Dieu nous aide à aller vers le Christ. « En s’abstenant de vénérer Marie, l’Église négligerait un des aspects de sa mission.» (Ratzinger, Marie première Eglise). (Jn 19, Jean accueillit Marie chez lui.)

Les noces de Cana (Jean 2, 1-12)

Jean 2, 1-12

Commentaire

1)      V.3 « Ils n’ont plus de vin » : le vin des noces est épuisé et Marie s’en ouvre à son fils, Marie veille sur nous, Elle intercède pour nous auprès de son Fils

2)      les invités ? : les femmes et les hommes / les serviteurs ? : les croyants, les disciples, l’humanité

3)      v.5 « Faites tout ce qu’il vous dira » : Marie (mère de Jésus, mère des vivants) nous montre cette alliance nouvelle qui se noue avec les invités de la noce

4)      Mère de Jésus, Mère de Dieu (Ephèse), Mère de l’Eglise (Paul VI), Modèle de tous les croyants

5)      les Saints, les magistères, Lumen Gentium, « Marie médiatrice »

–  le Concile Vatican II mentionne aussi le titre de « médiatrice » (lumen Gentium 60-62)

–  Jean Paul II l’explique dans son Encyclique « Mère du Redempteur », 1987

–  Jésus Christ est Unique médiateur bien sûr ! / la médiation de Jésus

– En même temps, cette originalité n’est pas exclusive, elle est inclusive, c’est-à-dire qu’elle rend possible des modes de participation.

–  l’originalité unique du Christ n’exclut pas la solidarité, la participation et la communion des hommes et des femmes en présence de Dieu, très important !

– tous les chrétiens peuvent de façon diverse témoigner de cette communion (médiateur)

– Personne ne croit isolément, chacun vit des médiations humaines, nous sommes des médiateurs les uns et les autres

– la médiation de Marie repose sur sa participation à la fonction médiatrice du Christ

– C’est une médiation participée.

– la médiation de Marie s’accomplit sous la forme de l’intercession (RM 21)

– la médiation maternelle (Jn 2) : « Faites tout ce qu’il vous dira ! » : un caractère original

 

Conclusion :

La vénération envers la Mère de Dieu nous aide à aller vers le Christ. L’amour envers Marie n’est pas un sentimentalisme perdu mais elle est authentiquement théologale : la Foi, l’Espérance et la Charité. Elle devrait situer dans la perspective christologique et trinitaire et elle peut s’inscrire concrètement dans l’Ecriture : « Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d’elle, le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : ‘Femme, voici ton fils.’ Puis il dit au disciple ‘Voici ta mère.’ Dès cette heure-là, le disciple l’accueillit chez lui. » (Jn 19, 26-27).

Les orientations de la vénération envers Marie (Marialis cultus, Paul VI) : biblique, liturgique, oecuménique, anthropologique ….. j’ajoute une orientation théologique.

Enfin, une recommandation de quelques livres de théologie mariale,,,,

Concile Vatican II, Constitution dogmatique sur l’Église, Lumen Gentium.    

Paul VI, Marialis cultus, ,,,             

Jean Paul II, Encyclique, Redemptoris Mater.

Jean Paul II, Lettre apostolique, Mulieris dignitatem, Téqui, Paris, 1988.

Bernard Sesboüé, Marie, ce que dit la foi, Bayard, Paris, 2004.

Hans Urs von Balthasar, Joseph Ratzinger, Marie, première Église, Médiaspaul

Karl Rahner, Marie mère du Seigneur, l’Orant

Louis Bouyer, Le Trône de la sagesse, Cerf, 2012

René Laurentin, Court traité sur la Vierge Marie, F-X de Guibert, 2009

Groupe des Dombes, Marie, Dans le dessein de Dieu et la communion des Saints

***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *