Eden : « L’apparition de Marie après cinq nuits d’adoration » 15-05-2015

« C’est très urgent! C’est très très urgent! Écoutez Marie et recevez sa lumière dans votre âme. Convertissez-vous. »

IMG_20160811_181718_1 Compte rendu de la retraite dans l’Abbaye de Sept-Fons

 

Le début de l’évangile selon Matthieu commence par la généalogie de Jésus. Le Seigneur nous a fait venir le Christ dans la lignée du sang humain. Il n’est pas venu sur la terre comme un être surnaturel, une sorte d’illusion comme dans une magie. Le Seigneur a travaillé sur sa vigne longtemps pour cultiver son vigneron. Sa vigne est ce monde et le vigneron Jésus, son fils bien aimé. Sa moisson est nos âmes transformées et nourries par Jésus, son fils. C’est cela que Matthieu veut nous raconter par la généalogie de Jésus au début de son évangile. Mais la partie la plus intéressante c’est le chapitre concernant l’annonce à Joseph. Ici, nous découvrons qui était cette femme, Marie. Jésus a été donc conçu non seulement dans la lignée du sang de David par son père Joseph, mais aussi dans le corps de le sang de Marie. C’est un mystère qui dépasse notre intelligence et notre réalité des pécheurs, On se pose cette question pour résoudre cet énigme permanent : “Qui était cette femme Marie, mère de Jésus?” C’est à partir de cet énigme-là que l’évangile de Matthieu commence. Lisons ce chapitre:

« Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.

19 Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.

20 Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;

21 elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

22 Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :

23 Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »

24 Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse,

25 mais il ne s’unit pas à elle, jusqu’à ce qu’elle enfante un fils, auquel il donna le nom de Jésus. »

Je cite ce chapitre, car il y a plusieurs éléments très importants qui peuvent révéler aussi mes expériences mystérieuses que j’ai vécues pendant l’adoration dans la chapelle de visitation à Paray-le-Monial. J’ai participé à la veillé de l’adoration depuis la première nuit de mon arrivée jusqu’à la dernière nuit, donc cinq nuits de suite. Je n’ai jamais fait la veillé de l’adoration de cette manière si intense et si persévérante. Je n’ai presque jamais dormi, à peu près une heure de sommeil chaque nuit, tout au long de mon séjour. J’avais une telle force physique presque surnaturelle qui m’a permis de continuer ma journée sans fatigue même si je n’ai presque pas dormi pendant la nuit. C’est parce que j’ai vécu des choses extraordinaires tout au long de cinq nuits de suite grâce à l’Esprit Saint. Quand on est émerveillé par quelque chose de l’ordre surnaturel, on ne peut pas rester dormir. J’étais excité, tendu tout le temps jour et nuit par cet événement. J’ai vécu plusieurs visions, plusieurs extases pendant l’adoration. Un prêtre et plusieurs témoins m’ont observé toute la nuit et ils ont eu aussi les messages me concernant par l’Esprit Saint, C’est ainsi que j’ai eu finalement une vision de Marie dans mon expérience d’extase,

Quand je lis le chapitre de l’annonce à Joseph dans l’évangile de Matthieu, je le comprends maintenant parfaitement car j’ai vécu presque le même genre de révélation dans ma vision ce jour-là. Si Joseph n’avait pas eu cette vision, nous n’aurions ni Marie, ni Jésus, ni les évangiles aujourd’hui. Joseph avait un plan pour répudier secrètement Marie, sa future épouse. Comment expliqueriez-vous le changement soudaine de son plan s’il n’y avait pas de révélation du Seigneur, cette volonté réelle du Seigneur? La révélation du Seigneur prend son sens dans sa réalisation. Comme le Christ est venu sur terre à travers la généalogie humaine et dans le sang de Marie, la révélation du Seigneur est toujours un événement réel et concret qui se produit toujours dans notre vie quotidienne. Ainsi nous ne sommes jamais loin de la réalité de l’évangile encore maintenant aujourd’hui. Nous la vivons même à chaque instant dans notre vie. Le Seigneur est réellement parmi nous. Et cela sera jusqu’à l’Apocalypse, jusqu’au dernier jugement. Le Seigneur est lent à la colère, miséricordieux pour nous sauver jusqu’à l’âme la plus perdue parmi nous et encore même parmi les morts.

Je vous témoigne maintenant ce que j’ai vu dans ma vision, J’ai vu d’abord le Saint Sacrement qui émane les rayons de lumière puissante comme les lances en or dans le ciel jusqu’à l’extrémité de l’univers, la colombe céleste entourée de la lumière glorieuse qui vole en face de moi et dans le ciel, les saints, les anges avec les ailes rouges dorées et bleus, les anges qui jouent les instruments musicaux émettant les sons sublimes et les paroles d’évangile, les prières qui montent au ciel comme les piliers très fins. J’ai vu la scène de l’Apocalypse tel qu’il est décrit dans l’évangile de St. Jean mais dans le monde réel avec les gens qui se cachent en pleurant et en regrettant d’être nés, tous les intellectuels, les hommes politiques, les riches qui pleurent de leur sort avec une telle peur presque à la folie, le monde qui court dans la rue fuyant la révélation de leurs péchés dans la peur terrible, j’ai vu les signes dans le ciel, les dragons horribles que le monde regrette de voir et j’ai vu comment cet univers disparaît dans une seule seconde sans bruit mais comme une explosion cosmique après la montée de toutes les âmes sauvées amenées par Jésus dans le ciel. J’ai vu Jésus qui revient sur la terre et l’ouverture du ciel à l’Apocalyse.

J’ai prié pendant plus de six heure sans cesse à genoux pour que le Seigneur me montre Marie. J’ai voulu voir Marie car mon âme a désiré la voir dans mes prières depuis longtemps. Elle est enfin apparue devant moi comme une personne réelle dans ma vision. D’abord je l’ai vu par son dos. Elle étendait ses deux mains vers le bas. Sa robe était blanche et resplendissante avec une lumière douce, pure et brillante. J’ai vu une couronne de petites fleurs sur sa tête. Elle s’est tournée vers moi lentement. Sa couronne solennelle haute plus grande que la tête est apparue alors sur sa tête. Il y avait deux auréoles autour de sa tête. Sur la première, il y avait douze étoiles. Sur la deuxième, très beaux rayons de lumière transparente et douce émanaient dans tous les sens en se prolongeant jusqu’à l’extrémité de l’univers. J’ai vu le ciel bleu derrière sa tête. Sa robe était toute blanche sans décors. Elle avait un voile qui l’enveloppait de sa tête jusqu’à ses deux mains. Ses deux mains étaient ouvertes vers le devant et la lumière éblouissante d’une couleur un peu dorée avec des milliers de points minuscules brillants sortait de ces deux mains vers le bas qui s’étendait jusqu’à la terre. Elle avait un visage pur qui dépasse toutes les beautés du monde. Sa peau était resplendissante de beauté sublime. Son regard transparent était infiniment profond comme le ciel. Sa beauté était indescriptible et les mots terrestres ne peuvent pas l’atteindre. A ce moment-là le Seigneur m’a fait entendre une voix ainsi :

« Marie est une oeuvre de la Trinité: J’ai travaillé ensemble avec Jésus et l’Esprit Saint pour créer cette beauté à travers l’histoire des hommes. La beauté de Marie s’est accomplie dans le ciel. Les âmes sauvées par Jésus vont avoir cette beauté dans le ciel. Marie est la première âme ressuscité et accomplie dans le ciel. Elle veut tellement montrer cette beauté de l’âme ressuscitée qu’elle descend souvent sur la terre. Elle montre cette beauté céleste de son être au monde pour consoler les âmes en péril, pour donner l’espoir à l’humanité perdue dans les péchés, pour annoncer une prophétie au monde destiné à l’Apocalypse. C’est sa mission. La lumière de sa beauté va se projeter jusqu’à l’ombre la plus obscure de la terre et toutes les âmes perdues de la terre seront touchées par sa beauté une fois qu’elles voient cette lumière de Marie. Marie préfigure la vie dans le ciel. Toutes les âmes terrestres, une fois qu’elles voient cette nouvelle vie accomplie dans le ciel, il ne leur reste que ce désir de monter au ciel, d’être sauvé par Jésus. Car toutes les âmes vivant sur terre vivent finalement pour monter au ciel et pour retourner au paradis céleste. La lumière du ciel va éclairer toute la terre, dans toute l’obscurité de la terre afin de montrer aux âmes leur chemin vers le ciel.

Une fois que vous voyez le Ciel, tous ce qui appartient à la terre, à la mort perd le sens, leur charme, leur pouvoir dans votre âme. Vos angoisses, vos peurs, vos petits soucis, vos maladies, les forces du mal qui vous accablent vont disparaître instantanément comme la lumière élimine l’obscurité dès sa présence. C’est pour cela que vous devez prier sans cesse, que vous devez aller à l’adoration, que vous rencontriez Marie dans le chapelet et que vous vous approchiez de la belle lumière de Marie. C’est Marie qui vous conduira à Jésus et Jésus vous conduira au Ciel là où il n’y a plus de mort et où la joie de la vie éternelle resplendit dans l’amour. »

C’est tellement important de monter au Ciel pour votre âme que Jésus l’a répété à plusieurs reprises :

« Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas.

45 Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds.

47 Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux,

48 là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas. Saint Marc Ch. 9.

Voilà pourquoi vous êtes ici sur la terre et pourquoi vous ouvrez vos yeux chaque matin. Votre âme désire monter au Ciel car c’est là que votre âme va connaître la vraie joie éternelle. Car votre âme a été créée par le Seigneur. Votre âme réveille votre corps chaque instant pour que vous travaillez afin de trouver le chemin vers le Ciel avant que le corps meurt sur terre. Votre âme désire rencontrer son créateur et elle reconnaît son créateur comme l’âme de Marie a reconnu son créateur à l’Annonciation. Comme l’âme de Joseph a reconnu son Créateur à l’annonce de l’ange. Comme votre âme a reconnu son créateur le Seigneur aussi à la conversion. Convertissez-vous! Sauvez votre âme. Confessez vos péchés jusqu’à la dernière miette de péché avant de mourir. C’est urgent la conversion pour que votre âme soit ressuscitée et qu’elle récupère votre corps à la résurrection comme corps glorieux. Convertissez aussi vos voisins, votre famille, vos amis, vos étrangers. Emmenez les à la confession de leurs péchés! Sauvez leurs âmes! C’est très urgent! C’est très très urgent! La fin du monde va venir quand vous ne l’attendez pas. Vous ne savez pas quand sera la fin du monde. Mais cela sera trop tard pour votre âme quand vous verrez les signes dans le ciel. Écoutez Marie et recevez sa lumière dans votre âme. Écoutez l’Évangile et recevez la lumière du Ciel. Tout cela c’est pour vous, pour le salut de votre âme. Convertissez vous et tournez vos yeux vers Dieu le Père et vers Jésus, notre sauveur. Amen

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *