Article

Matthieu 21:23-27 Le baptême de Jean et la Porte de la Miséricorde

evangile-porte-misericorde La porte de la Miséricorde

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 21:25 

« Le baptême de Jean, d’où venait-il? du ciel ou des hommes?

 

« Entrer par cette Porte signifie découvrir la profondeur de la miséricorde du Père qui nous accueille tous et va à la rencontre de chacun personnellement. Cette Année Sainte sera une Année pour grandir dans la conviction de la miséricorde.

Abandonnons toute forme de peur et de crainte, parce que cela ne sied pas à celui qui est animé; vivons plutôt la joie de la rencontre avec la grâce qui transforme tout.

Aujourd’hui en franchissant la Porte Sainte, nous voulons aussi rappeler une autre porte que, il y a cinquante ans, les Pères du Concile Vatican II ont ouverte vers le monde.

Le Concile a été une rencontre. Une rencontre marquée par la force de l’Esprit qui poussait son Eglise à sortir des obstacles qui pendant de nombreuses années l’avaient refermée sur elle-même.

C’était la reprise d’un parcours pour aller à la rencontre de tout homme là où il vit: dans sa ville, dans sa maison, sur son lieu de travail… partout où il y a une personne, l’Eglise est appelée à la rejoindre pour lui apporter la joie de l’Évangile. »

-Pape François, Homélie de la messe du 8 décembre 2015

 

« Le baptême de Jean, d’où venait-il? du ciel ou des hommes? » Cette question de Jésus nous adresse au fond de notre foi. Notre foi vient-il du ciel ou des hommes? Si cela vient des hommes, ce serait une sorte d’humanisme sous forme de la religion mais si cela vient du ciel, ce sera la foi donnée par l’Esprit Saint. C’est pourquoi la miséricorde n’est pas la même chose chez les hommes et dans l’intention divine. Si cela vient des hommes, ce n’est pas par la foi mais par l’humanisme que cela prend le sens. Si cela vient du ciel, c’est par la foi que cela a sa propre signification. C’est certainement par l’Esprit Saint qu’on peut savoir ce que c’est la Miséricorde divine mais ce ne sera pas par quelconque conviction personnelle ou par l’expérience humaine de la rencontre émouvante. L’homélie du pape François nous fait comprendre cette dimension spirituelle de la Miséricorde divine. Partout où il y a une personne, l’Eglise est appelée à la rejoindre pour lui apporter la joie de l’Évangile. C’est par nos efforts d’évangélisation vers la foi chrétienne que la Miséricorde divine prend le vrai sens.

– Eden J.W. Park 14/12/2015

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *