Article

JOB SE SOUMET À DIEU

nuit-ciel-bleu JOB SE SOUMET À DIEU

40.01 Le Seigneur s’adressa à Job et dit :
40.02 « Celui qui dispute avec le Puissant va-t-il le censurer ? Celui qui critique Dieu répondra-t-il à cela ? »
40.03 Job s’adressa au Seigneur et dit :
40.04 « Moi qui suis si peu de chose, que pourrais-je te répliquer ? Je mets la main sur ma bouche.
40.05 J’ai parlé une fois, je ne répondrai plus ; deux fois, je n’ajouterai plus rien. »
40.06 Le Seigneur s’adressa à Job du milieu de la tempête et dit :
40.07 « Ceins donc tes reins comme un homme. Je vais t’interroger, et tu m’instruiras.
40.08 Veux-tu me débouter de mon droit, me condamner pour avoir raison ?
40.09 As-tu un bras comme celui de Dieu, et ta voix peut-elle tonner comme la sienne ?
40.10 Pare-toi donc de fierté, de grandeur, revêts-toi de splendeur et de majesté,
40.11 répands les débordements de ta colère ; regarde tous les arrogants, abaisse-les ;
40.12 oui, regarde tous les arrogants, terrasse-les, écrase sur place les méchants !
40.13 Cache-les ensemble dans la poussière, emprisonne-les tous dans le cachot,
40.14 et moi-même, je te louerai, car alors ta droite t’aura sauvé !
42.01 Job s’adressa au Seigneur et dit :
42.02 « Je sais que tu peux tout et que nul projet pour toi n’est impossible.
42.03 “Quel est celui qui déforme tes plans sans rien y connaître ?” De fait, j’ai parlé, sans les comprendre, de merveilles hors de ma portée, dont je ne savais rien.
42.04 Daigne écouter, et moi, je parlerai ; je vais t’interroger, et tu m’instruiras.
42.05 C’est par ouï-dire que je te connaissais, mais maintenant mes yeux t’ont vu.
42.06 C’est pourquoi je me rétracte et me repens sur la poussière et sur la cendre. »

  • JB 40, 1-14 ; 42, 1-6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *