L’Étoile du berger organise, chaque mois, sur l’initiative d’un converti sud coréen, Eden Jung-Wook PARK, temps de  louanges et de prières. Le groupe donne parole à des témoins chrétiens de tous horizons chaque mois. Une messe des frères assomptionnistes suit la réunion. Après cela, un apéro convivial est offert pour échanger tous ensemble.


S’élever comme une étoile
Eden Jung-Wook Park

Edition l’Harmattan

 

Récit autobiographique. Cliquez sur l’image de la couverture à gauche pour plus de renseignement.

Couverture-Harmattan-e1535533647501 Accueil

Actualités / Mai – Juin 2019

  • Guy  Barrey, auteur du livre « Publie ma gloire, paroles de la Vierge Marie, sorti il y a un mois avec la préface de Mgr Dominique Rey va venir témoigner à l’Etoile du Berger le 26 mai. Il dédicacera son livre au moment de l’apéro.  Venez nombreux pour écouter son témoignage précieux de la foi exceptionnelle dévoué à sainte Marie au mois de Marie à Adveniat dimanche le 26 mai à 17h00.
  • Exposition des photographies d’Eden Jung-Wook PARK avec le thème « Espoir » jusqu’au 2 juillet 2019 à librairie L’Esperluète, 10 Rue Noël Ballay, 28000 Chartres
  • L’Etoile du Berger organise un pèlerinage et retraite à Assise, la ville de saint François avec des petits séjours à Turin, à Rome et à Florence pour la période du 24 juin au 30 juin cette année 2019. L’inscription est close. Nous porterons vos prières pendant le pèlerinage. Veuillez déposer vos intentions de prière pour ce pèlerinage.

Témoignage du mois

Témoignage de Natacha Lagioia, « Une femme punching-ball »

natacha-lagioia_DxO Témoignage Natacha Lagioia, « Une femme Pitching-Ball »

 

Natacha Lagioia nous a donné son témoignage poignant avec une dignité impressionnante dimanche 28 avril à l’Etoile du Berger. Elle a raconté sa jeunesse tumultueuse dans des tentations ténèbres et son combat avec la misère inattendue à partir du moment où elle a été obligée de quitter son logement sans avenir.

C’est certainement une réalité courante chez beaucoup de gens dans une grande ville où plupart des habitants vivent en location précaire. Elle a accepté finalement un logement d’un immeuble des témoins de Jéhovah pour ne pas tomber dans la situation de sans-abris. Une sorte de proxénétisme d’un secte religieux l’entraînait dans des angoisses permanentes depuis qu’elle s’est installée dans ce logement. Un autre combat spirituel a commencé quotidiennement pour garder sa foi catholique. Elle a continué ses activités de bénévole auprès des démunis et des sans-abris dans la foi chrétienne malgré toutes ces épreuves difficiles. Le mépris de ses proches chrétiens l’a tourmentée sans cesse par surprise dans son parcours spirituel.

L’église ne l’aimait pas malgré ses dévotions de bénévolat de longues années. Tous ses amis chrétiens lui ont tournée le dos sans exception du jour au lendemain à travers ce changement de situation de logement. Seul Jésus et sa foi solide l’ont aidé à survivre à l’écroulement de sa dignité humaine. Personne n’aime le misère en effet dans ce monde, mais Jésus vient dans nos misères pour y rester comme compagnon de retour à la paix intérieur et en tant qu’ami fidèle par sa miséricorde divine. La rencontre avec Jésus se passe ainsi souvent dans l’abandon.

Natacha a pu retrouver sa force grâce à un prêtre qui lui a confié un travail de sacristine. Elle a commencé à remonter la pente depuis petit à petit avec ses poèmes et dans sa foi par grâce du Seigneur. Elle a sorti sept recueils des poèmes qui chantent merveilleusement ce chemin spirituel de la beauté d’une âme humaine qui ne se périsse pas dans la misère la plus extrême, mais au contraire qui brille comme des fleures en hiver.

La beauté a sa forte raison d’exister face à tous les maux qui nous étouffent dans ce monde. Jésus Christ est toujours vainqueur là où les difficultés de la vie nous fatiguent, épuisent et nous succombent dans un désespoir sans fin, car seule l’âme pure peut voir Dieu : « Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. » comme Jésus nous a enseigné dans sa béatitude.

Heureux les pauvres en esprit,
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.
Heureux les affligés,
car ils seront consolés.
Heureux les affamés et assoiffés de la justice,
car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs,
car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix,
car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux les persécutés pour la justice,
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux.

Amen.


 

  Lecture du jour

la patience de Dieu par st Cyprien (v. 200-258)

faiblesse PAUL MET SON ORGUEIL DANS SA FAIBLESSE.

« Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir » : imiter la patience de Dieu

Frères bien-aimés, Jésus Christ, notre Seigneur et Dieu, ne s’est pas contenté d’enseigner la patience par des paroles ; il l’a aussi montrée par ses actes… À l’heure de la Passion et de la croix, que de sarcasmes outrageants entendus avec patience, que de moqueries injurieuses endurées, au point de recevoir des crachats, lui qui de sa propre salive avait ouvert les yeux d’un aveugle (Jn 9,6)…; de se voir couronné d’épines, lui qui couronne les martyrs de fleurs éternelles ; frappé au visage avec la paume des mains, lui qui décerne les palmes véritables aux vainqueurs ; dépouillé de son vêtement, lui qui revêt les autres de l’immortalité ; nourri de fiel, lui qui donne une nourriture céleste ; abreuvé de vinaigre, lui qui fait boire à la coupe du salut. Lui l’innocent, lui le juste, ou plutôt lui l’innocence et la justice mêmes, est mis au rang des criminels ; de faux témoignages écrasent la Vérité ; on juge celui qui doit juger ; la Parole de Dieu est conduite au sacrifice en se taisant. Puis, alors que les astres s’éclipsent, que les éléments se troublent, que la terre tremble…, il ne parle pas, ne bouge pas, ne révèle pas sa majesté. Jusqu’à la fin il supporte tout avec une constance inépuisable pour que la patience pleine et parfaite trouve son achèvement dans le Christ.

Après quoi, il accueille encore ses meurtriers, s’ils se convertissent et reviennent à lui (cf Ac 3,19); grâce à sa patience…, il ne ferme son Église à personne. Ces adversaires, les blasphémateurs, les ennemis éternels de son nom, il ne les admet pas seulement au pardon s’ils se repentent de leur faute, mais aussi à la récompense du Royaume des cieux. Que pourrait-on citer de plus patient, de plus bienveillant ? Celui-là même qui a versé le sang du Christ est vivifié par le sang du Christ. Telle est la patience du Christ, et si elle n’était pas aussi grande, l’Église ne posséderait pas l’apôtre Paul.

Saint Cyprien (v. 200-258) évêque de Carthage et martyr, Les Bienfaits de la patience, 7 (trad. SC 291, p. 199 rev.)